x

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
> En savoir plus

Tandem, je t'aime Haut de page

Portrait de salarié


Tandem, je t'aime...

Votre CE

Anne Laurent, salariée Safran Évry Corbeil depuis 3 ans est une adepte d’un sport mal connu… le tandem. Elle est aujourd’hui Présidente du Tandem Club de France. Nous vous proposons de découvrir cette activité grâce à cette femme engagée.

Tandem : nom masculin (anglais Tandem, Latin Tandem, à la longue) – bicyclette conçue pour être actionnée par deux personnes placées l’une derrière l’autre.
Le jour J, jour de notre rendez-vous, c’est une femme décontractée, sympathique, aux yeux clairs et malicieux, qui se présente au CE ; La conversation commence tout de suite bon train sur un mode détendu.
Anne Laurent a fait du tandem, un choix de vie et ce, depuis l’âge de 16 ans.
Son père a acheté un tandem pour en faire avec sa femme qui, au final, n’a jamais pratiqué ce sport. C’est ainsi que Anne a commencé à en faire avec son père puis son frère malgré des difficultés à s’accorder. Mais c’est avec l’élu de son cœur qu’elle sera définitivement conquise par ce sport car tous deux sont au même rythme, la même cadence de pédalage créant ainsi une harmonie pour leurs grandes balades. Anne et son compagnon pratiquent cette activité en cyclotouristes. Ils partent en randonnée d’une ou plusieurs journées. Cela peut être sur une distance de 20 km avec un pique-nique comme cela peut couvrir des parcours de 100 à 300 km, ce qui induit un tandem avec remorque et sacoches chargées.

À l’arrivée de leur premier enfant, la petite va dans la remorque à l’arrière du tandem. C’est au deuxième enfant et parce qu’à 3 ans, on n’a plus la patience de rester assise, que nos deux parents tandémistes font une pause tandem durant 8 ans. Ils reprendront le tandem avec leurs deux filles âgées d’environ 11 ans en aménageant les cycles·: pour l’une, la selle est installée plus bas, pour l’autre un système de pédalier déporté, installé plus haut, lui permet de pédaler ou non selon son envie. C’est ainsi qu’ils parcourent les chemins en famille pendant près de 2 ans.

À présent, Anne et Franck, son compagnon dans la vie et sur les routes, font entre 3000 et 4000 km par an en tandem, soit sous forme de sorties week-end, seuls ou entre amis tandémistes de proximité, soit en participant aux concentrations proposées par les membres du Tandem Club de France. Une concentration, c’est quoi ? C’est en général un couple du Tandem Club de France qui organise un rassemblement pour faire découvrir sa région; chacun trouve son lieu d’hébergement et se donne rendez-vous pour participer aux sorties préparées par les amis tandémistes (entre 80 et 100 km par jour). Autant dire que, même dans l’effort, la bonne humeur et l’humour prévalent car les cyclotouristes sont avant tout de bons vivants .
Heureusement, comme pour le cyclisme, les tandems ont énormément évolué et se sont adaptés à la morphologie des cyclistes (cadres en titane, matériel plus léger, confort et e¹cience optimisés). On va plus vite avec moins d’effort, sans avoir mal partout.
Contrairement aux idées reçues, le cycliste situé devant soit le pilote du tandem a besoin de l’e´ort de celui ou celle qui est à l’arrière. L’énergie des deux doit être constante. Sur le plat, la force de pédalage des deux cyclistes est démultipliée. Donc un tandem va très vite, plus vite qu’un cycliste seul sur une route plate. Ce sport additionne les forces et joue également sur la complémentarité des deux athlètes. Lorsque j’ai demandé à Anne Laurent ce qui lui faisait préférer le tandem au vélo, c’est, m’a t-elle répondu, le plaisir de partager l’effort ensemble mais aussi de partager les mêmes sensations à la vue de certains paysages notamment. Dans 90% des cas, la mixité est respectée sur un tandem. Ce sont des couples à la ville qui se retrouvent couples en tandem. En revanche, pour se lancer dans cette aventure, il faut être volontaire et tenace. Il faut s’entraîner et apprendre à pédaler ensemble pour que l’accord devienne naturel.
Par ailleurs, il existe des compétitions en matière de tandem où se retrouvent souvent des pilotes valides avec des sportifs malvoyants. Le mental déjà très fort de ces compétiteurs en est renforcé, permettant d’accéder à de belles performances.
Anne Laurent, en tant que Présidente du Tandem Club de France, cherche à faire connaître cette activité, tout particulièrement auprès des jeunes, qui ont les moyens de se faire plaisir sportivement grâce à l’addition des forces des deux cyclistes. C’est un sport à part entière qui permet de découvrir la France mais pas seulement, qui créé du lien. Il faut voir la réaction de sympathie et de curiosité que provoque le passage d’un tandem !
L’objectif personnel de Anne Laurent, aujourd’hui, est de participer à deux évènements : le premier est un rassemblement de renom en Angleterre. Le tandem, comme aux USA, y est très populaire et se pratique en famille. Il existe deux associations équivalentes au Tandem Club de France dans ces deux pays. Le deuxième est un gigantesque rallye organisé aux USA tous les ans au mois de septembre. Il rassemble de 300 à 400 tandems. Après quoi, elle souhaiterait organiser des échanges entre les deux associations.
Si vous voulez en savoir plus sur ce sport, n’hésitez pas !  Allez sur le site : tandemclubdefrance.fr ou contacter Anne Laurent, YQLL.